En Commission

Audition du Directeur Général de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR)

11 avril 2018

Le président de l’ANR a quitté son poste au mois de juillet dernier. Cette évolution souhaitée par le gouvernement a vocation à permettre une restructuration de cette institution pour répondre à la crise qu’elle traverse. En créant l’Agence Nationale de la Recherche, le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, a répondu à une exigence de longue date de la communauté scientifique : Aligner la France sur les modèles internationaux, à savoir le financement sur projets de la recherche scientifique par une Agence pilotée par l’Etat.
Cependant, 12 ans après sa création, le bilan de l’ANR est de l’avis collectif très dégradé. Son budget a été diminué de moitié et à peine plus de 10% des projets présentés sont financés. La recherche fondamentale est totalement oubliée. On fait également reproche à l’institution d’un fonctionnement technocratique illisible. Le nouveau gouvernement affirme vouloir tout remettre à plat.